Préface du traducteur

par Klemen Sever

Lorsque je me suis retrouvé à écrire une préface pour ce livre, je dois vous avouer que ce fut une situation assez étrange. Que pouvais-je bien dire d’un livre aussi insolite au lecteur curieux lisant cette préface ?

Après tout, une livre au titre aussi solennel est-il sérieux ou est-ce une plaisanterie de l’auteur ?

Finalement, je dirais que la réponse se trouve quelque part entre les deux. Ce livre de Giancarlo Livraghi lie avec légèreté le thème de la stupidité humaine avec des observations perspicaces et mordantes.

Sa découverte a été pour moi une source d’étonnement tout à fait unique avec l’impression de découvrir un aspect oublié de l’esprit humain. Car comme le dit si bien l’auteur, la stupidité se rencontre souvent, que ce soit en nous, autour de nous, et à toutes les échelles de notre société.

  • Qui n’a jamais regretté à posteriori sa propre réaction stupide ?
  • Qui n’a jamais eu l’impression d’être entouré d’imbéciles ?
  • Qui n’a jamais pesté contre des processus administratifs ou d’entreprise infantilisants ?

En hommage à toutes ces fois où l’on a été confrontés à la stupidité, l’auteur arrive à nous rassurer. Nous ne sommes pas seuls, cela arrive souvent, partout, et il y a des explications pour donner du sens à cette folie. L’explication est pragmatique et propose des solutions simples pour flairer les ennuis avant qu’ils n’arrivent; et de limiter les dégâts lorsqu’ils sont là.

Même si je ne connais pas l’auteur personnellement, j’ai découvert ses écrits (en anglais) il y a environ une dizaine d’années via son site Internet. Depuis, la stupidité n’a cessé de me pourchasser. En dix ans, l’auteur a eu l’occasion de faire paraître ses écrits sous forme de livres et traduit en d’autres langues.

À mon grand dam, il n’existait cependant aucune version en français pour pouvoir partager facilement ses idées parmi les francophones. C’est maintenant chose faite.

Ce livre est l’un des rares dans sa catégorie et d’une subtilité qui, je l’espère, transformera votre quotidien. Je vous invite à en savourer la lecture.

Klemen Sever — klemen@achedeuzot.me — Paris, Novembre 2013